Animations autour du patrimoine naturel et culturel par l’organisation de classes patrimoines et de résidences d’artistes
  Localisation
Commune d’Hendaye (Pyrénées Atlantiques)
  Zone d'intervention
Domaine d’Abbadia
Partenariat
  Organisme responsable
Association des Amis d’Abbadia
  Initiateur et porteur du projet
Ganix Grabières (Conservateur du domaine)
  Maître œuvre
Association des Amis d’Abbadia
  Financeur
DRAC
Conseil municipal de Hendaye
Conseil Régional d’Aquitaine
Conseil Général des Pyrénées Atlantiques
Ministère de l’Environnement
  Autres partenaires
Conservatoire du Littoral, Académie des Sciences (propriétaires)
Enjeux
  Pour les acteurs concernés
Association : Concevoir et mettre en place des activités d'éducation au Patrimoine, par une démarche développant à la fois la découverte du patrimoine naturel et bâti du site Abbadia et son appropriation grâce à la création artistique.
Conservatoire du Littoral : Assurer la sauvegarde du domaine d’Abbadia et le respect des milieux naturels.
  Pour le développement durable
Le projet vise à développer la valeur pédagogique d’un patrimoine naturel et culturel remarquable et protégé en animant des séjours de formation à l’intention des scolaires et des professionnels.
Origine
  Historique et motivation du projet
Le projet est né entre 1984 et 1986 sur l’initiative de Ganix Grabières, alors chargé de l’entretien et de la surveillance du site d’Abbadia, et d’un groupe d’enseignants hendayais intéressés par le site. Assez rapidement, des animations axées sur le patrimoine naturel et culturel du site ont été organisées à l’intention d’un public scolaire. Cette démarche s’est développée en 1986 avec la création de l’association des Amis d’Abbadia regroupant des enseignants, des artistes et des scientifiques et permettant peu à peu l’essor d’un Centre d'Initiation et d'Eveil au Patrimoine (CIEP).
A partir de 1998, une ferme du XVIIIe siècle a été restaurée et aménagée en résidence d’artistes. Celle ci a permis d’abriter à la fois deux salles d’animation pour les enfants du CIEP d'Abbadia et deux studios/ateliers pour l’accueil en résidence des plasticiens français ou étrangers déjà reconnus.
  Etat des lieux
Contexte
Le Domaine d’Abbadia se positionne dans la partie sud d’un ensemble écologique et paysager « la corniche basque ». Il est composé de deux unités liées du point de vue historique et paysager : une lande littorale et un château édifié au XIX siècle et propriété de l’Académie des Sciences.
Ce domaine est caractérisé par une grande diversité de milieux sur une surface relativement restreinte. Il fait l'objet de différentes protections: il est classé au titre de la loi du 2 mai 1930 sur les sites et monuments, il est concerné par la loi du 3 janvier 1986 dite 'loi Littorale', une partie du site est en réserve de chasse sur une partie du Domaine. De plus de nombreux inventaires ont désigné ce site comme exceptionnel au point de vue écologique: ZNIEFF de type 1, et d'intérêt communautaire (proposition Natura 2000).
Gestion
Le Domaine d'Abbadia est devenu propriété du Conservatoire du Littoral en trois étapes, entre 1979 et 1997.
Dès 1981, une convention de gestion a été signée entre la Ville de Hendaye et le conservatoire confiant à la commune la responsabilité de la surveillance et du gardiennage du site ainsi que la gestion
Par la suite, l'évolution des acquisitions foncières, les travaux de valorisation réalisés et le développement de l'accueil du public ont impliqué la signature d'un avenant à la convention initiale (1984) qui a permis de confier l'animation du domaine à l'association des Amis d'Abbadia (1997). En 1999, une convention renouvelée et élargie a associé le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques à la gestion du site.
Sur le site, trois éleveurs sont chargés de la gestion pastorale des prairies.
  Objectifs du projet
- Proposer différents produits pédagogiques aux scolaires en particuliers mais également aux adultes (enseignants et animateurs)
- Accueillir des artistes en résidence et organiser des manifestations artistiques.
Démarche
  Description
Classes du patrimoine
Ces classes portent à la fois sur le patrimoine naturel, représenté par les terrains du Conservatoire, et culturel, représenté par le château. Les activités sont essentiellement tournées vers un public de proximité qui s’explique par l’implantation historique de l’association et le conventionnement pour l’accueil des scolaires hendayais.
1. Les journées patrimoines (1/2 ou 1 journée). « Découverte et appropriation du patrimoine naturel et bâti du site »
2. Les modules « Sciences et Arts » (2 jours). « Découvrir et s’approprier le site d’Abbadia par une entrée patrimoniale particulière en expérimentant une démarche artistique »
3. Les classes culturelles (5 jours). Démarche scientifique et artistique approfondie. Chaque classe élabore un projet particulier élaboré d'un commun accord entre l'équipe pédagogique de l'établissement scolaire et l'équipe d'animation du C.I.E.P d'Abbadia.
4. Les stages de formation pour adulte (5 jours) à l’intention des enseignants et des animateurs. Au cours du stage, des intervenants scientifiques et artistiques de l'association mettent à disposition des stagiaires leurs compétences, expériences et techniques afin d'en retirer des méthodes directement exploitables de retour dans leurs structures.
Résidences d’artistes
La résidence d'artiste est ouverte à deux artistes par an pour des durées de trois mois maximum. Ceux-ci sont sélectionnés par un jury. La présence de ces artistes donne lieu à différents événements culturels (visites d'ateliers, conférences, expositions...).
Des rencontres entre les scolaires et les artistes peuvent être organisées.
  Mise en oeuvre et partenariat
Selon la convention d’animation tripartite qui a été signée en 1997 avec le Conservatoire du Littoral et la Commune d’Hendaye, les actions de l’association doivent être cohérentes avec les objectifs et les contraintes de la gestion du site.
La situation particulière de Ganix Grabières, à la fois conservateur du domaine et bénévole de l’association, lui permet de faire plus facilement un lien entre le volet animation et le volet préservation de l’environnement.
  Parties associées à la démarche
Education nationale (mise en oeuvre du projet).
Résultats
  Sur le plan environnemental
Aspects positifs
- L’éducation et la sensibilisation contribuent sur le long terme à la protection des espaces naturels.
Aspects négatifs
- La forte augmentation de la fréquentation (de 20 000 personnes en 1984 à 150 000 aujourd’hui) peut s’avérer néfaste pour l’écosystème si elle n’est pas maîtrisée (piétinements, dérangements...), ce qui explique que la promotion extérieure du site soit si peu développée. Le contrôle de la fréquentation du site par un ensemble de mesures complémentaires est assuré par les gestionnaires
  Sur le plan économique
Aspects positifs
- Le site bénéficie d’une notoriété et d’une fréquentation touristique en plein essor.
- Les élèves de Hendaye sont sensibilisés en grand nombre à l’éducation à l’environnement.
- L’association est référencée dans le réseau des Centres Culturels Français et par la DRAC.
- La grande variété d’individus (en termes d’origine socioprofessionnelle) qui constituent l’association permet de prendre un certain recul par rapport aux enjeux du site.
- Le dynamisme du site montre que la protection de l’environnement n’est pas incompatible avec les activités humaines.
Aspects négatifs
- L’association ne dispose toujours pas de convention claire et précise avec l’Académie des sciences en ce qui concerne les visites au château lors des classes patrimoines, ce qui est d’autant plus problématique depuis l’ouverture au public.
- Un projet de Centre de classes patrimoine à Irissary est en cours d’étude. Tout en faisant envisager une forme possible de jumelage, ce projet est inquiétant dans la mesure où il pourrait détourner une partie des aides financières accordées par les institutions et nécessaires à la pérennité du projet.
- Il reste un manque de moyens financiers qui ne permet pas à l’association de se développer commercialement et la maintient dans une certaine dépendance vis à vis des collectivités publiques.
  Sur le plan social
  Perspectives
- L’objectif pour l’association est de conforter l’offre culturelle à caractère artistique, notamment en renforçant les résidences d’artistes par l’ouverture à d’autres formes d’art que les seuls arts plastiques.
- Un projet actuel vise à restaurer un ancien bâtiment afin de créer une véritable porte d'entrée du site dotée d'un centre d'interprétation.
- La modification des demandes de subventions en contrats triennaux est en suspens. Celle ci permettrait de bénéficier de plus de sécurité.
- L’association cherche renforcer et à diversifier ses activités, notamment pour assurer la pérennisation de ses emplois jeunes (animateur, accompagnateur).
  Suivi
Bilan
  Problèmes rencontrés
- L’école étant par définition gratuite, les activités proposées ne peuvent être viables que s’il y a un relais financier institutionnel. Les demandes de subventions sont donc renouvelées chaque année, en particulier auprès de la DRAC.
- Le manque de transversalité entre le château et le domaine créé quelques problèmes dans l’organisation des classes du patrimoine entre l’association et l’Académie des Sciences.
- La gestion du domaine global, avec un entrecroisement des compétences, des fonctions et du personnel pose un problème de lisibilité par le public des différents acteurs engagés mais également de cohérence hiérarchique, voire de responsabilité en cas d’accident.
  Conditions de réussite
Contexte
- Le site est d’une grande qualité paysagère, notamment dans son ensemble « corniche basque ».
- Les relations sont bonnes entre les différents opérateurs du site. Il n’existe pas de relations conflictuelles bloquantes.
Acteurs clés
- Les premières classes de Hendaye qui ont déposé un projet d’action éducative ont permis d’attirer l’attention de la DRAC dans une période où la classes du patrimoine étaient émergeantes.
- Des enseignants, de biologie notamment, se sont engagés dans des démarches pédagogiques innovantes.
- L’équipe pluridisciplinaire que regroupe l’association permet de porter d’une manière efficace les classes du patrimoine et les résidences d’artistes.
Principales compétences mobilisées
- Grande motivation (grande part de bénévolat)
- Savoir mettre en commun un but et des objectifs.
- Connaissance du site et de ses acteurs
- Pédagogie et capacité à animer sur le terrain.
Conclusion
L’efficacité actuelle de l’association tient globalement à une démarche de progrès continu, à savoir que les objectifs se sont développés petit à petit, sur la base d’éléments acquis et solides.
  Evaluation
Cohérence : Tout en étant intégré dans une démarche de protection, le domaine d’Abbadia se veut un centre de référence en matière d’interprétation scientifique et culturelle. Les démarches engagées procurent d’ores et déjà au site une certaine renommée au sein des terrains acquis par le Conservatoire.
Gouvernance : La structure de dialogue constituée par la Commune et Conseil Général, l’association et les propriétaires (Académie des Sciences et Conservatoire) permet de remplir une mission de concertation et de décision. La nouvelle convention qui pourrait être passée entre l’association et la nouvelle structure de gestion en cours de réflexion (syndicat mixte,...) pourrait prévoir un rôle plus actif et délibératif pour l’association.
Transférabilité : Le projet est apparu au début du concept des « Classes du patrimoine ». Il peut être transféré sur un autre territoire dans la mesure où il existe des personnes motivées et passionnées par un site.
Viabilité : Ces classes ont un grand succès auprès de l’école, et, à partir du moment où le problème des subventions est réglé, la pérennisation est assurée.
  Chapitre concerné de l’Agenda 21
Section 2 « ressources » : Chapitre 17 (océans, mers)
Section 3 « grands groupes » : Chapitre 25 (enfants et jeunes)
Section 4 « moyens » : Chapitres 36 (éducation) et 40 (information)
Contacts
  Coordonnées du responsable
Ganix Grabières : Tél. 05 59 20 37 20
Fax : 05 59 20 54 20
M@il : domaine.abbadia@wanadoo.fr
  Référents extérieurs
Laure Guilhem (Chargée du suivi de gestion au Conservatoire du Littoral) : Tél. 05 57 81 23 23
François Esnault (Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, Délégation de Bayonne) : Tél. 05 59 46 50 50
Documents consultés
  Documentation
- Entretien Ganix Grabières.
- « Domaine d’Abbadia, Audit organisationnel et stratégique », Phase 1 et 2. Conseil Général des Pyrénées Atlantiques.
- Plan de gestion Abbadia 1999-2003.
- Domaine d’Abbadia, Présentation du site
  sites internet
  Mots clés
Animation, conservation, patrimoine culturel, patrimoine naturel, classes patrimoines, résidences d’artistes, Conservatoire du Littoral.


Atelier Technique des Espaces Naturels
GIP ATEN - 2 Place Viala 34060 MONTPELLIER CEDEX 02
aten@espaces-naturels.fr

Copyright © 1997/ 2001 : Tous droits réservés
Dernière mise à jour : le 4 Octobre 2001